éteindre les lumières

1
On économiserait certainement beaucoup d'énergie en éteignant les éclairages publics entre 12h00 et 6h00 par exemple. De nombreuse communes le font sans que cela ne pose de problème.
On agirait ainsi à la fois sur le changement climatique et sur la biodiversité. La CICV peut-elle être un moteur de ce type de changement ?

Re: éteindre les lumières

2
Eclairer des zones, des rues et des routes majoritairement désertes la nuit, au mépris de la préservation de la biodiversité nocturne (les populations d'insectes, de hérissons, de chauve-souris, etc.sont parmi les plus menacées par le réchauffement climatique), à l'heure où nous devons veiller à adopter des pratiques contre le gaspillage énergétique (et financier), sous la pression de quelques uns qui ont un vague sentiment d'insécurité, cela semble complètement aberrant aujourd'hui.
La communauté de communes se doit d'avoir une cohérence avec l'enjeu même du PCAET en ayant une politique d'éclairage raisonnée prenant en compte les méfaits de la pollution lumineuse. Elle pourrait privilégier les équipements à détecteur de mouvement dans les zones faiblement à moyennement peuplées, entretenir un dialogue ferme avec les entreprises qui ne se plient pas à l'obligation d'éteindre parkings et façades après le départ des derniers salariés, espacer les éclairages, éteindre sur les créneaux les plus déserts (minuit 6h), etc.
Modifié en dernier par Aurélie le mer. sept. 29, 2021 1:34 pm, modifié 2 fois.
cron